Vous êtes ici : Accueil > Archives saisons > Saison 2010

Francis JACOB Dimanche 29 aout

Francis JACOB (Saessolsheim)

BACH et l’ITALIE JS Bach : Prélude la m (BWV 894), Fugue si m (BWV 579), Fugue en Sol M (BWV 577), 1ère sonate en trio (BWV 525), Chorals BWV 622, 721, 617, Concerto ré min, d’après Marcello (BWV 974) G.Frescobaldi : capriccio sopra la sol fa re mi D. Scarlatti : deux sonates K 87, K 492 N. Porpora : fugue en La majeur

C’est pendant les années à Weimar (1708 à 1717) qu’à l’initiative de son cousin, le musicien Johann Gottfried Walther, Bach va découvrir l’univers de la musique italienne, tels Corelli, Legrenzi, Marcello, Albinoni, Bonporti, et plus encore Frescobaldi ainsi que son exact contemporain Vivaldi (1678-1741). Ces partitions nouvelles, Bach, en prend des copies (Fiori Musicali de Frescobaldi en 1714). Poussant même le principe d’appropriation, il transcrira pour le clavecin ou l’orgue des concertos italiens. Sous sa plume, des sujets italiens de fugue, des sonates, des concertos témoigneront d’une véritable révélation d’un art nouveau, fondé sur la plasticité, le pouvoir expressif et la vocalité.

Francis Jacob a étudié l’orgue avec Sylvain Ciaravolo, André Stricker (Strasbourg), Jean Boyer (Lyon), le clavecin avec Aline Zilberajch (Strasbourg) et Jan Willem Jansen (Toulouse), la basse continue avec Martin Gester (Strasbourg). Il est professeur d’orgue aux conservatoires de Toulouse et de Perpignan. En 1997, il remporta aussi le prix du concours international d’orgue de Bruges.Francis Jacob est organiste à Saessolsheim, petit village alsacien, où il a pu réaliser avec l’Association locale des amis de l’orgue, la construction d’un nouvel orgue par Bernard Aubertin.