Vous êtes ici : Accueil > Archives saisons > Saison 2010

Thème de la saison

Pour fêter les 10 ans du Grand Orgue construit par Bertrand Cattiaux pour la Basilique Saint Remi de Reims, orgue dont elle était dépourvue depuis la première guerre mondiale, l’association en charge de l’animation autour de ce superbe instrument propose un hommage à Jean-Sébastien Bach. Ce compositeur majeur de la musique occidentale est le phare, le sommet de l’art de l’orgue autour duquel tout organiste articule son apprentissage et son répertoire. L’orgue de Saint Remi n’est pas une copie moderne d’un orgue baroque allemand qu’aurait pu connaître Bach, comme on en voit fleurir quelques-uns ces dernières années, y compris en France. Cependant, son esthétique polyphonique franco-flamande a été conçue par Bertrand Cattiaux pour permettre d’y jouer Bach de façon harmonieuse et convaincante en utilisant une palette de couleurs sonores fort bien adaptée à l’œuvre du Cantor de Leipzig.

Plutôt que de présenter une intégrale de l’œuvre pour orgue de Jean-Sébastien Bach, comme celle, mémorable, donnée par Arsène Muzerelle à la Cathédrale de Reims en 1968, ou bien cette année même par certains de nos interprètes, à Toulouse et à St Louis en l’Ile de Paris, il est apparu plus pertinent de permettre d’exprimer sur l’instrument polyvalent de Saint Remi, plusieurs facettes de Bach ainsi que des œuvres d’autres compositeurs l’ayant influencé ou ayant été à l’inverse inspirés par lui. Celles-ci seront exécutées par divers artistes de renom, tous spécialistes de Bach et de la musique baroque, d’où ce festival « autour de Jean-Sébastien Bach », conçu par Benjamin Steens et Michel Bouvard.

Une série de 8 récitals d’orgue ainsi que 3 concerts (clavecin, orchestre, cuivres) se déroulera du dimanche 29 août au dimanche 10 octobre pour célébrer cet anniversaire et fêter le Cantor de Leipzig.

Les huit récitals d’orgue verront se succéder aux claviers de la basilique : Francis Jacob, de Strasbourg, dans « Bach et l’Italie » (Di 29 août), Lorenzo Ghielmi, de Milan, dans « Bach à Leipzig » (Di 5 Septembre), Wolfgang Zerer, de Hambourg, dans « Bach et l’Allemagne du Nord » (Ve 10 septembre), le titulaire Benjamin Steens dans « XXème siècle et Bach » (Di 19 septembre, journée du patrimoine), Jan-Willem Jansen, organisateur du célèbre festival Toulouse les Orgues , dans « Bach père et fils » (Ve 24 Septembre), Michel Bouvard, professeur au CNSM de Paris, dans « Bach et la France » (Di 26 Septembre) et James-David Christie, de Boston et professeur au célèbre conservatoire de musique américain d’Oberlin (Ohio), dans « L’art de la fugue » qu’il vient d’enregistrer (Di 10 octobre).

Le jeune et brillant Benjamin ALARD, victoire de la musique classique 2008, présentera de son côté un duo de concerts Bach, au clavecin d’abord au Grand Théâtre (Sa 12 septembre), et le lendemain (Di 13 septembre) à l’orgue dans « Bach et le Dogme en musique ». Un programme « Couleur cuivres à la Bach » (Ve 17 septembre) avec le quintette de cuivres Magnifica et Pierre Méa à l’orgue permettra d’entendre non seulement des œuvres du cantor mais aussi de ses exacts contemporains Campra, Telemann, Haendel, ainsi qu’ Arban, Caccini et Schumann. Enfin l’ensemble Akademia, sous la direction de Françoise Lasserre, avec Benjamin Steens à l’orgue nous comblera avec des œuvres orchestrales de Bach et de son quasi « jumeau », mais au style fort contrasté, Haendel (Ve 8 octobre).