Vous êtes ici : Accueil > Archives saisons > Saison 2010

J-W JANSEN Vendredi 24 septembre

20h30

Jan-Willem JANSEN (Toulouse)

JS Bach : prélude et fugue en mi mineur BWV533, Fantaisie et fugue ut mineur BWV 537, Chorals de Leipzig (Jesus Christus BWV 666, Allein Gott BWV 663)

Carl Philipp Emmanuel Bach (1714-1788) : Prélude ; Fantaisie et Fugue ; Fugue ; Adagio ; Suite

Wilhelm Friedemann Bach (1710-1784) : Choral « Christus » ; fugue ; prélude et fugue

Johann Christoph Friederich Bach (1732-1795) : Variations “ah, vous dirai-je maman”

Thème du Récital :

Bach : Tel Père, tels Fils… ?

Bach eut vingt enfants entre 1702 et 1742. Maria-Barbara lui en donna sept dont 5 garçons, incluant Wilhem Friedemann et Carl Philipp Emmannuel. Anna-Magdanela eut 13 enfants dont seulement six atteignirent l’âge adulte, dont Johann Christoph Friederich dit « le Bach de Bückeburg ». Wilhem fut l’enfant chéri de son père qui voulut lui donner l’éducation idéale qu’il n’avait eu lui-même. Organiste lui-même, mais ombrageux, il vaquera de Halle à Berlin. Sa musique aura simultanément l’attachement viscéral au milieu sonore de son enfance et quelques éclairs visionnaires de la sensibilité nouvelle de son époque. Carl Philipp, indépendant d’esprit, quittera l’orbite familiale tôt et s’attachera à Frédéric II de Prusse, avant de succéder à Telemann, son parrain, à Hambourg où il occupera des fonctions similaires à celles de son père à Leipzig. D’une génération postérieure, Johann Christoph, aidé par son demi-frère Carl Philipp, s’installera à Bückeburg où il fut un compositeur fécond, sensible au style galant et, sans doute, le meilleure claveciniste de la descendance. Intéressant de voir l’évolution radicale entre Père et Fils !

Jan-Willem JANSEN

Né aux Pays Bas, après des études musicales avec Jan Warmink, Willem Mesdag et Wim van Beek, il remporte en 1977 le diplôme de soliste du Conservatoire Royal de la Haye et se perfectionne en clavecin avec Ton Koopman à Amsterdam. Il poursuit alors ses études en France auprès de Xavier Darasse dont il devient le collaborateur pédagogique au Conservatoire de Toulouse où il enseigne aujourd’hui l’orgue et le clavecin. Il est également cofondateur du département de musique ancienne de cet établissement, et assure aux côtés de Michel Bouvard, la responsabilité du nouveau département supérieur Orgues et Claviers, ainsi que la direction artistique du Festival International Toulouse les Orgues dont il a été le co-fondateur en 1996. Son activité d’interprète l’a amené à jouer avec les meilleurs ensembles baroques européens, notamment La Chapelle Royale (Paris) Le Collegium Vocale de Gand ( Philippe Herreweghe), Hespérion XX de Barcelone (Jordi Savall). Les Sacqueboutiers, et l’Ensemble Baroque de Limoges (Christophe Coin). Il est également titulaire des orgues du Musée des Augustins et de la Basilique Notre-Dame la Daurade à Toulouse. À l’occasion du Festival Toulouse les Orgues 1997, il a enregistré dans la collection Tempéraments l’intégrale de l’œuvre d’orgue de BRUHNS, complétée par des cantates du même compositeur interprétées par le Parlement de Musique sous la direction de Martin GESTER. En 1998, il enregistre CABANILLES sur l’orgue historique de l’Église San Pablo de Saragosse.